3307
 
         

 | 
 

 Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux

         






: 535
: 20/11/2007

: Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux    30 2008 - 18:23

Le 25 avril 2008 dernier, une journe d'tude consacre l'crivain marocain francophone Mohammed Kar-Eddine est organise au lyce Mohamed derfoufi. L'invit spciale du colloque tait ABDALLAH AOURIK, le clbre artiste plasticien gadiri dune renomme internationale .Lintervention de Mme. Nadia BIROUK, Enseignante de franais Universitaire notre lyce a bien marqu cette journe, et c'est avec un grand plaisir que je publie son tude sur notre forum pour que nos chers lves intresss puissent la lire.



Colloque sur Mohammed Khar -Eddine sa vie, sa posie et ses uvres (Le vendredi : 25 -04 -2008)


Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux




Introduction

Mohammed Khar Eddine est connu par son criture pamphltaire et difficile. Par ses pomes et ses romans qui montrent que cet homme a la cration dans le sang. Ses origines nont pas empch cette personne de devenir lun des crivains maghrbins les plus importants ; il est mme nomm : Lenfant terrible de la littrature maghrbine. Dans cette intervention, je vais essayer de vous faire dcouvrir Mohammed Khar Eddine le sociologue travers son uvre : Il tait une fois un vieux couple heureux[1]. Jai choisi cette uvre car, elle est programme et les lves ainsi auront loccasion de discuter et dapprocher autrement un roman qui ont dj lu. Je tiens vous dire quil sagit dune analyse personnelle o jai essay de mettre laccent sur les talents de Khar- Eddine le sociologue. Ce travail a t fait la dernire minute pour pallier le vide d labsence dun spcialiste de Khar Eddine quil devait nous parler de ce monsieur et de ses crations.





Il tait une fois un vieux couple heureux

Ce roman est une uvre posthume apparue aux ditions du Seuil en 2002. Il raconte la vie dun couple heureux o le vieux passe ses journes crire des pomes en berbre et savourer les repas faits par la vielle, sa femme. Le rcit sera dvelopp en fonction du pass agit du vieux et ses penses. Le progrs vient provoquer un vritable changement au village paisible. Les pomes du vieux seront diffuss la radio et mis en chansons.

Je vais essayer, comme je vous lavais signal, de vous faire dcouvrir Mohammed Khar- Eddine le sociologue travers ltude de certains cas prsents au sein de son uvre : Il tait une fois un vieux couple heureux.

La situation de la femme

La figure fminine la plus dominante est la vieille. La femme de Bouchab. Une femme qui passe son temps fabriquer des tajines pour son vieux poux et qui doit sous-estimer heureuse dans toutes les situations et toutes les conditions : le bonheur est un apprentissage, un mode de vie et non un sentiment. Une obligation et non un choix. La femme lpoque nexistait que dans lombre et devait accepter son sort dpouse fidle et heureuse :

-Je dois tapprendre une chose, femme, dit le vieux. Une chose trs importante. On est heureux ensemble, nest ce pas ?

-Oui, mais sans enfants

-Bah ! Cest mieux ainsi. Dieu la voulu, la ligne est finie. Mme des rois ont subi ce sort. (p.37)

Dans ce passage, la strilit dun homme nest pas discutable. La femme ici, doit confirmer son bonheur mme si elle ne pourra jamais tre mre ou grand-mre. Pourtant, la strilit dune femme est une honte, une chose inexcusable. En effet, la socit ne pardonne jamais une femme infconde, qui doit remarier son mari et lui trouver une autre femme. Dieu dans ce sens aura dautres choses dire. Mohammed Khair-Eddine traite ici un problme socioculturel dune manire drisoire et met ainsi le bonheur de ce couple entre parenthses. Ce qui nous pousse autant que lecteurs rels, poser la question : Y- a- t- il vraiment un vieux couple heureux ? Noublions pas que lauteur na pas avanc le non de la vieille, qui sombre dans lanonymat. Dailleurs, Mohammed Khar Eddine dans un style dtour semble bien rpondre cette question.

Largent devient la rgle du jeu

Dans son roman : Il tait une fois un vieux couple heureux, Mohammed Khar Eddine signale le changement que la socit a subi cause de lintervention europenne et amricaine. Les gens sont devenus avides dargent. Les principes et les valeurs humaines deviennent une mode archaque sans importance. Cela veut dire, que Mohammed Khar -Eddine a remarqu cette volution matrielle, qui pntrait nos foyers et bouleversait nos convictions. La foi des anciens na plus de place dans un monde o :

On va bientt renier pre et mre pour de lor (p.45)

Les gens ne sont plus eux-mmes. Ils ne respectent plus que largent. Largent et encore largent ! Ils vendraient tout pour de largent (p.45) Certes. Comme je lai toujours dit, nous sommes les garants de la tradition. Mais vieille bien sr ces pices dargent. Il y a des trafiquants dobjets rares partout. Tout quitte le pays, sen va ailleurs on ne sait commentmme les anciens coffres de bois. Il faut se mfier des camelots qui passent (p.44)

Vendre sa culture, son histoire, son patrimoine pour largent. Aujourdhui les jeunes cherchent se vendre pour largent, pour se trouver lautre ct du rive. Le talent du sociologue qui cherche analyser les causes et les effets se voient dans les conversations interactionnelles entre le vieux et sa vieille, qui essayent dapprocher les phnomnes socioculturels, qui les inquitaient et qui ncessitaient une tude urgente. Quoique ces conversations semblent ordinaires elles sont lourdes au niveau smantique, surtout lorsquelles traitent les maux et les soucis Historiques ou lorsquelles sexpriment sur le conflit des gnrations, la crise de lidentit ou autres.

Le conflit des gnrations

Un phnomne socioculturel vident qui distingue chaque poque et que Mohammed Khar -Eddine prend le temps dexposer et danalyser dans son roman : Il tait une fois un vieux couple heureux, est celui du conflit des gnrations. Dabord, il met laccent sur la solidarit qui nexiste plus mme entre les membres de la mme famille. Cette tendance de lindividualit gocentrique qui caractrise dsormais la socit marocaine. Cette envie de voler avec ses propres ailes, de partir, de vivre ailleurs, de senrichir loin du pouvoir paternel, dimiter les europens, de trouver dautres manires dexister :

Seuls les jeunes cervels, voulaient imiter tout prix leurs ans, allaient se perdre ailleurs, abandonnant la fraiche les terres qui les avaient nourris et vu grandir (p.58)

Pour les anciens, les jeunes sont des ingrats. Pour les jeunes, ils ont le droit de changer leur situation au lieu de rester coller la terre qui ncessite un travail fou et rgulier. Les villageois trouvent que les jeunes ns en Europe sont encore pires :

Ces enfants ns en Europe sont les pires qui soient, dit le vieux Bouchab. Ils ne respectent mme pas les morts. Jen ai vu une bande qui profanait les tombes. Ils ne parlent mme pas notre langue ? (p.59)

En effet, il y a un grand problme de communication entre les gnrations. Les jeunes sont mal copris et mal vus par les anciens qui narrivent pas saisir leur pense, leurs transformations subites, leurs tentatives de se trouver dans un monde sans frontires o tout se complique et se croise. Mohammed Khar Eddine a bien indiqu ces mutations que les jeunes subissent sans arrt et qui modifient leur faon dagir et de voir les choses. Il anticipe dj sur le rle de la technologie et la place quelle va occuper dans la socit.

La crise de lidentit

Mohammed Khar Eddine voque dans son uvre : Il tait une fois un vieux couple heureux, la crise de lidentit des jeunes marocains ns en Europe. Il semble que ces derniers sont perdus dans un monde qui leur est compltement tranger mais dont-il appartient par naissance. Draills, perdus, gars entre deux pays, deux origines, deux cultures, ils sont devenus des dlinquants, des voleurs, des trafiquants :

Ils taient passes du tiers monde au quart monde sans mme sen rendre compte. Condamns subir leur chance en Europe, ils ne pouvaient plus revenir au pays do ils staient exils. Leurs enfants, incultes comme eux, rditrent le mme topo en lamplifiant. Ils constituaient dsormais lessentiel de la population dlinquante et carcrale des pays d4europe, car le trafic de stupfiants et le vol taient le seul mtier o ils excellaient. Un mtier la porte des exclus de la socit industrielle, qui rejetait ces indsirables en des banlieues surpeuples, dangereuses et sinistres. (p.59)

Une description loin de toutes imaginations fictives, qui montre la ralit des jeunes immigrs qui nont pas de place dans une socit de comptences, de savoir, de civilisation et de chances. Ces jeunes franais-marocains doivent supporter la consquence de leur double identit, de leur couleur et leurs traits qui les relguent au second plan. Un rcit qui met les points sur les i , qui montre la ralit dune gnration qui souffre pour trouver un sens son existence, pour tracer les piliers dun futur sombre et sans issue. Un peuple errant qui a le mal de vivre et de sadapter une patrie inaccessible.



Lisolement du milieu rural

Mohammed Khar Eddine noublie pas de dvoiler la ralit du milieu rural. Derrire le village paisible et beau se cachent dautres ralits atroces. La vie difficile des villageois qui doivent subir seuls les malheurs des annes de scheresse. La pauvret attaque le village autrefois fascinant et prodigieux. Un milieu isol sans cole, sans route :

Mme les vagabonds de jadis avaient dsert la rgion. (p.150)

Pour Mohammed Khar Eddine : LEtat doit procder des fourrages coteux. Mais lEtat est bien loin dici. Il ne nous entend pas et nous voit encore moins. (p.151)

Pour Mohammed Khar Eddine, les villageois nont pas davenir en ville. Seuls quelques malins y parviennent (p.151). Pour lui, il y aura srement une explosion sociale relative cette immigration illogique et collective des villageois vers les villes.

Il trouve que ce phnomne nest quune bombe retardement. (p.152)

Vers la fin de son uvre : Il tait une fois un vieux couple heureux, Mohammed Khar- Eddine, nous incite travailler. Ce qui nous rappelle Le jardin mythique de Voltaire. Le travail de la terre infconde, travailler pour vivre mme dans le dsert le plus aride est lunique solution car, selon lui le plus heureux est celui qui attend, qui reste tranquille et travaille pour vivre l o il se trouve. (p152-153)



Fin de lintervention de Mme. Nadia BIROUK
Pour plus d'informations: Consultez le site de Nadia BIROUK

www.avis.anatoile.com











[1] . Mohammed Khar Eddine, Il tait une fois un vieux couple heureux, Libraire Al-Ouma, Casablanca, 2007.
    
Moustafid




: 63
: 25
: Toutes les matires
: Informatique, music, lecture, tennis.
: 11/04/2008

: : Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux    1 2008 - 14:17

999 mercis pour cette information 777
    
lune d'or
modratrice



: 11
: 27/04/2008

: c    2 2008 - 17:58

J'ai lu avec grand intret l'intervention de mme Birouk sur Khair-Eddine.C'est un crivain de chez nous mais qui est rest inconnu ,sinon mconnu du grand public.J'espre que sa programmation au secondaire et des interventions comme celle de mme Birouk le feront dcouvrir la jeunesse d'aujourd'hui et qu'elles lui donneront envie de lire ses oeuvres.Bravo au lyce Derfoufi ...et bonne continuation.
    






: 535
: 20/11/2007

: : Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux    2 2008 - 19:38

Merci Lune d'or. Effectivement notre professeur Mme Nadia Birouk ainsi que son collgue Benassa Hrate mritent d'tre encourags pour leur brillant travail qu'ils ont accomplit avec professionnalisme .Cela honore notre Lyce.
Quand on a demand Mme Nadia de prparer une intervention sur Kar_Eddine, elle n'a pas hsit et ce n'est pas une surprise ...Chapeau nos professeurs de Franais !

:) 777
    
Karimo




: : Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux    19 2008 - 15:04

Mohammed hkir eddine menrabdna men lablade kan dima moussehr meshine!! hhhhhiihhhiiihiii mara dalika choukranne bzzaaf!
    
aimless in this world




: 868
: 25
: 24/02/2008

: : Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux    17 2008 - 10:28

    
ibtissam




: 96
: 23
: englais-math-pc
: 06/10/2008

: : Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux    10 2008 - 7:21

thank you mr
    
muhamed




: 9
: 31
: 1
:
:
: 03/05/2009

: : Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux    5 2009 - 7:24

merci
    
 
Mohammed Khar Eddine : Un sociologue Talentueux
          
1 1
 
-
» Biographie de Mohamed-Khar Eddine
»  .

:
 ::   ::  -