3302
 
         

 | 
 

 Il tait une fois un vieux couple heureux 2

         
Chamsse Kamar
modratrice



: 121
: 18
: , La littrature franaise et arabe
: L'criture et la lecture
: 03/05/2008

: Il tait une fois un vieux couple heureux 2    28 2008 - 13:57

Il tait une fois un vieux couple heureux de M.Khar-Eddine (la suite)

5. La part de la tradition et de la culture dans : Il tait une fois un vieux couple heureux


La part de la tradition est dominant dans le roman Il tait une fois un vieux couple heureux. Le titre qui revient dans le texte : Il tait une fois de plus sur la terrasse. Lt tirait presque sa fin les moissons avaient tait bonnes Cela est expliqu par la tradition et la croyance des gens : Dieu est entrain de lapider le Diable. Cela veut dire que tout va bien, car les tres humains sont tolrants et bons ce qui loigne le Diable. Mais, lorsque le tremblement de terre a dtruit la ville dAgadir dautres explications surgissent. Cette fois ci, elles sont associes la prsence des trangers ; qui ne respectent personnes et qui profitent de tout le monde en exploitant leur besoin : Chleuhs aussi, ne sont plus comme avant, ils ont perdu leur dignit devant largent : Ils ont succomb largent, qui est le vritable instrument dIblis quil soit mille fois mille fois maudit ! Aucune explication scientifique nest prsente tout sexplique par la tradition et la religion. Agadir est corrompue par les touristes : Le touriste europen ny venait que pour satisfaire ses perversions sexuelles. (p.51) do le tremblement de la ville.





6. Le conflit des gnrations : un phnomne socioculturel

Le conflit des gnrations se manifeste clairement dans cet extrait. Ce contraste entre les pres et les fils, ce changement des ides, de la pense et de la faon de voir les choses. Ce lien avec la terre nest plus le mme. Les jeunes prfrent quitter le village pour aller ailleurs la recherche de la vie facile et de nouveaux principes. En effet, la solitude et le labour de la terre ne sont que des mots anciens sans valeur : Lancienne solidarit nexistait plus depuis lindpendance. Ils (les jeunes) devaient se dbrouiller tous seuls pour trouver un emploi. (p.58)

Les jeunes ne croient plus la terre, lthique, aux principes de la citoyennet, parce quils prfrent quitter le pays pour senrichir ou trouver un travail plus confortable dans les grandes villes du royaume : Ils devenaient garons de caf, chasseurs dhtel. Dautres russissent quitter le pays pour La France, La Belgique ou la Hollande.(p.58) Les vieux commencrent se plaindre des jeunes qui ne respectent plus rien, qui veulent se librer de leurs origines, de leurs coutumes, de leurs traditions et de leur terre do le conflit entre ceux qui prfrent rester leur pays et ceux qui esprent partir pour amliorer leur vie. Il y a ceux qui russissent et il y a ceux qui chouent ce qui les poussent vivre en Europe dans une misre dguise. Les enfants ns en Europe sont encore pires car ils se perdent dans un autre monde qui nest pas le leur. Ils sont rejets dans des lieux indsirables : Ils constituaient dsormais lessentiel de la population dlinquante et carcrale des pays dEurope. Lauteur soulve ici, un problme socioculturel des immigrs ordinaires qui vivaient la marge de la socit franaise avec leurs dchances et leurs souffrances. Leur prsence au sein dun monde qui leur est tranger les pousse entrer en conflit avec les gnrations venir, qui sont galement des victimes double identit incarnant le choc des cultures et de lexclusion.



7. Le choc des cultures et ses manifestations dans le roman

Les enfants du village sont des enfants ns en Europe. Ils ne respectent personne. Ils parlent une langue trangre. Ils sont des petits voyous, des diablotins. Ces adjectifs dont Bouchab qualifie ces enfants montrent le choc des cultures, parce que les villageois ne comprennent plus cette nouvelle gnration qui leur semble bizarre. Des enfants qui nont pas peur de la mort, qui profanait les tombes : Ils nont mme pas peur de la mort, et encore moins de ses symboles ! Ils se conduisent tout- -fait comme des charognards. Je me demande ce quon leur apprend l bas dans les coles. (p.60)

Les vieux narrivent plus concevoir les attitudes des jeunes et leurs manires de sexprimer. Cette anarchie dans leurs expressions les met dans un tat de colre. Ils refusent dadmettre que le monde change, que les cultures sentremlent et donnent dautres modes de vie, de pense et dautres formes dexistence.

Les enfants viennent avec leur double identit, leur double culture. Ils sont le rsultat dun choc culturel qui narrivent mme pas en saisir les composantes. Les jeunes ici sont dvaloriss, relgus au second plan. En effet, toujours les vieux essayent de se distinguer par leur sagesse et trouvent du plaisir dvaloriser et sous-estimer les jeunes.



8. Le rquisitoire dans le roman

Lauteur fait un rquisitoire si fort o il accuse, quoique dune manire indirecte, les riches qui ne donnent de limportance qu leur confort et leur richesse sans se soucier des pauvres et leur misre.

Le vieux est contre ce changement technologique qui met lcart la civilisation, les principes et les traditions des villageois : Adieu la lampe huile, les bougies ! Adieu le Kanoun ! Llectricit a tout chang.(p.86)

Dans une argumentation simple, le vieux dbute travailler son rquisitoire implicite : Les riches ne regardent que les chanes trangres : amricaines et europennes, turques, gyptiennes Jamais la tlvision nationale, quils trouvent sinistrement pauvre ! Pauvre comme les pauvres quils mprisent ! (p.86)

Les riches mprisent les pauvres, leurs chanes et leurs maisons. Ils ne veulent pas ressembler eux. Ils veulent se distinguer par leurs biens, leurs proprits et leurs voitures. Les villageois pauvres nont pas de place dans le monde des riches.

Les pauvres toujours les mmes colls leur terre misrable, leurs maisons archaques. Le village est dsormais fait par les riches et pour les riches, quoiquils y habitent un mois par an.



D'aprs le professeur de franais: Mme. Birouk Nadia
Pour plus d'informations consultez le site de Nadia BIROUK
www.avis.webobo.com


Chamsse Kamar 16 2009 - 14:54 3
    
E.A.Simo




: flicitation    14 2009 - 5:59

merci beaucoup , vous m'avez bien aid . . .. tanks a lot , ,...et avec plus de russite pou tout le monde
    
muhamed




: 9
: 31
: 1
:
:
: 03/05/2009

: : Il tait une fois un vieux couple heureux 2    4 2009 - 6:03

merci
    
 
Il tait une fois un vieux couple heureux 2
          
1 1
 
-
» Il tait une fois un vieux couple heureux +

:
 ::   ::  -