3307
 
         

 | 
 

 Il tait une fois un vieux couple heureux 3

         
Chamsse Kamar
modratrice



: 121
: 18
: , La littrature franaise et arabe
: L'criture et la lecture
: 03/05/2008

: Il tait une fois un vieux couple heureux 3    28 2008 - 14:00

Il tait une fois un vieux couple heureux (la fin de l'analyse)

9. La critique sociale et ses manifestations dans le roman

Le rquisitoire cache une critique sociale trs intressante, qui se manifeste dans le grand cart qui spare les pauvres et les riches. Le narrateur et pour une socit quilibre qui donne aux pauvres les moyens de senrichir et dexister leur tour. Le pnible est que les riches accaparent les moyens de production et dans des clans, ils continuent senrichir en exploitant les pauvres. Les riches ont tout pour vivre et pour profiter pleinement de la vie. Les pauvres eux sont incapables de subvenir leurs simples besoins, personne ne pense leur avenir ou celui de leurs enfants. Toujours dvors par la misre et le mpris

Le narrateur voque galement un phnomne social trs important, celui de lmigration vers les villes surtout durant les saisons de scheresse. Le narrateur est contre lvacuation des villages. Il en souffre profondment : Le vieux, qui avait vu cette dsolation, se demandait si son propre village allait connatre le mme sort (p.150) Il ne veut pas que les gens abandonnent leurs terres, leurs maisons pour peupler les villes en vivant dans la misre. Il veut que lEtat prenne en charge ce genre de villages en lui procurant laide ncessaire, afin que les villageois puissent rester dans leurs villages : Il faudrait que lEtat nous vienne en aide, en procdant par exemple, des forages coteux. Mais lEtat est bien loin dici. (p.151) Un Etat qui ne met pas en considration le villageois et son tat critique. LEtat ne met pas dans ses plans ou ses projets une stratgie pour sauver la situation et aider les villageois dpasser leur crise.

Le vieux trouve que lmigration aux villes est un vritable danger une bombe qui ne tardera pas exploser, quil ne faut nullement quitter ses terres et ses maisons pour affronter un avenir sombre et bizarre o seuls les malins peuvent russir : La ville ? Une future et toujours possible explosion sociale, une bombe retardement. Un volcan endormi qui peut se rveiller nimporte quand et tout mettre en pices. (p.152) Le narrateur refuse cette vacuation des villages qui trouve insense. Il faut selon lui, saccrocher au travail, la vie mme dans le dsert le plus aride.

10. La vise ou la porte du roman

Mohammed Khar-Eddine dans son uvre : Il tait une fois un vieux couple heureux a essay depuis lincipit de son roman mettre en relief la situation des villageois et leurs problmes. Il voulait que LEtat commence penser cette classe sociale souvent marginalise, isole, voire relgue au second plan.

La situation des femmes qui narrivent pas spanouir dans un monde fait par les hommes et pour les hommes. Des femmes qui travaillent la terre, font des enfants et prparent des tajines qui sombrent dans lanonymat et loubli.

Les villageois sont sduits par limmigration en Europe, par largent et la vie facile. Ils ne pensent plus travailler la terre qui leur semble infconde et ingrate. Soit ils partent pour lEtranger en quittant jamais leur pays pour faire fortune ailleurs. Soit ils vacuent les villages pour atterrir la ville la recherche de la vie facile qui peut tourner en drame.

Les immigrs pour le narrateur, sont des ingrats puisquils ne comprennent pas la vie et ses valeurs en srieux. En Europe, leurs petits sont bouleverss par deux pays opposs. Ici, ils participent consolider la crise sociale et la pauvret une fois chous raliser leurs rves dans les grandes villes marocaines.

Le narrateur veut que lEtat intervienne pour sauver la civilisation traditionnelle, le village ancien et ses ruines, pour empcher la mort des terres et des maisons archaques. Il veut que les villageois puissent leur tour travailler leurs terres sans avoir peur de la faim. Il cherche protger la beaut naturelle, la beaut de cultiver son pain et de pouvoir manger ce que sa main a pu faonner, voire travailler avec soin et avec dignit.


De la le bonheur dans Il tait une fois un vieux couple heureux, na pas de place car le titre ne relate nullement le contenu du livre ou la situation du couple qui souffre le martyre sans enfants, et qui subit le changement dun monde dont-il est exclu et marginalis.

Daprs:Mme. BIROUK Nadia
Pour plus d'informations consultez le site du professeur: Mme. Nadia Birouk

www.avis.anatoile.com


Chamsse Kamar 19 2010 - 12:10 1
    





: : Il tait une fois un vieux couple heureux 3    18 2009 - 14:13

    





:     18 2009 - 14:22

thanks friends

limportance du patrimoine cuturel

merci
    
muhamed




: 9
: 31
: 1
:
:
: 03/05/2009

: : Il tait une fois un vieux couple heureux 3    4 2009 - 6:10

merci
    
 
Il tait une fois un vieux couple heureux 3
          
1 1
 
-
» Il tait une fois un vieux couple heureux +

:
 ::   ::  -