3834
 
         

 | 
 

 Le Bijou amazigh

   
issmail al hafidi

avatar


: 689
:
:
: 03/12/2007

: Le Bijou amazigh    29 2007 - 4:34


Le Bijou amazigh
Khadija et Lala Boulmedarat
Parimazigh n1


Ce n'est pas par folklorisation que nous avons choisi de vous prsenter le bijou amazigh, mais parce que depuis l'antiquit dans tout son art, il reflte l'histoire de notre grande civilisation. Nous le prsentons dans cet expos pour mieux le faire connatre tous. En effet, a fabrication s'est toujours faite selon deux techniques. La premire consiste en le moulage et le dcoupage du bijou ; elle est rpandue dans toute l'Afrique du Nord. La deuxime, la bijouterie maille, introduit les pierres (ambre, corail, verroterie, etc.) ; on ne la trouve que dans trois rgions : A Tiznit, en grande Kabylie et enfin Moknine et Djerba (Tunisie).

L'orfvrerie nord-africaine, s'tant d'abord dveloppe dans le monde rural, a principalement utilis l'argent. A l'origine un choix conomique, l'argent est devenu la caractristique du bijou amazigh. On dfinit gnralement un bijou comme tant un petit objet prcieux (Petit Robert), mais le bijou amazigh se distingue tel point qu'il ne rentre pas dans cette dfinition. Il est effectivement souvent de grande taille et frle parfois l'exagration. D'ailleurs certaines pices sont d'autant plus apprcies qu'elles atteignent des dimensions considrables. Par exemple les fibules (Tizrzi) souvent triangulaires, ont une tte dmesurment largie et peuvent peser plus de un kilogramme. Les broches circulaires de Kabylie (Tabzimt) ont [un trs grand diamtre] et psent jusqu' huit cents grammes (Berbres aux marges de l'histoire, G. Camps).

Les pierres dans le bijou ne viennent pas seulement pour le rehausser, mais elles en constituent parfois la pice principale, c'est notamment le cas des pierres d'ambre (Luban) dans les colliers. Les femmes amazighes se parent de la tte aux pieds. Elles portent presque toujours les bijoux par paires. Ainsi la dmesure n'est pas seulement dans la dimension mais galement dans la quantit. On le remarque chez la jeune marie, dont le trousseau peut renfermer jusqu' plusieurs coffre de bijoux. A la quantit s'ajoute la diversit. Il est vrai qu'il existe plusieurs sortes d'accessoires. Les boucles d'oreilles, que l'on retrouve dans toutes les civilisations, ont une grande importance chez les Imazighen. La femme les porte a diffrents niveaux de l'oreille, d'o les diffrents types : Douah, Boukanat, Tixrsin... Les bracelets se portent toujours par paires. Ce sont soit des simples anneaux d'argent (Abzg), soit des anneaux plus larges, incrusts de pierres et se fermant par une chanette (Tanbailt). Chez les Touaregs, l'hritage de leurs anctres est plus marqu. Les bracelets sont ainsi en une pierre, la statite. Dans la rgion de l'Adrar Air, les hommes travaillent la pierre quasiment sur son lieu d'extraction. Quant aux colliers, ils sont d'une grande beaut ; trs chargs, ils recouvrent toute la poitrine. Au Maroc, ils se composent de grosses pierres d'ambre (Luban) qui leur donnent encore plus de force et de lourdeur. Ils peuvent galement tre constitus de clous de girofle ou de ptes parfumes. Les fibules (dj cites) et les chevalires (axellal) sont des bijoux typiquement amazighes. Le front est lui garni par tazra qui met en valeur les yeux comme le visage.
Plus qu'un objet ornemental pour la femme, le bijou est son seul vritable patrimoine. Il peut galement avoir un rle sacr et prophylactique (qui protge des maladies : luban, talismans, etc.) Il est communment dcrit comme tant essentiellement en argent, mais il convient de prciser que dans le monde urbain, notamment sous le rgne de Yuba II, les femmes portaient uniquement des bijoux en or. L'orfvrerie amazighe est un art-artisanat, qui sculpte le mtal lui donnant des formes presque magiques aux couleurs vives. Ainsi le bijou amazigh dans toute sa splendeur, sa diversit et sa force a su dfier le temps.


strike]Khadija et Lala Boulmedarat
Parimazigh n1

e n'est pas par folklorisation que nous avons choisi de vous prsenter le bijou amazigh, mais parce que depuis l'antiquit dans tout son art, il reflte l'histoire de notre grande civilisation. Nous le prsentons dans cet expos pour mieux le faire connatre tous. En effet, a fabrication s'est toujours faite selon deux techniques. La premire consiste en le moulage et le dcoupage du bijou ; elle est rpandue dans toute l'Afrique du Nord. La deuxime, la bijouterie maille, introduit les pierres (ambre, corail, verroterie, etc.) ; on ne la trouve que dans trois rgions : A Tiznit, en grande Kabylie et enfin Moknine et Djerba (Tunisie).

    
issambensmina


avatar


: 607
: 27
: 29/11/2007

: : Le Bijou amazigh    29 2007 - 4:51


    
http://www.issam.ahlamontada.com


avatar


: 1037
: 107
:
: 29/11/2007

: : Le Bijou amazigh    29 2007 - 7:39


2


    



avatar


: 535
: 20/11/2007

: : Le Bijou amazigh    29 2007 - 11:24

!!!!!!
    
issambensmina


avatar


: 607
: 27
: 29/11/2007

: : Le Bijou amazigh    29 2007 - 12:30

    
http://www.issam.ahlamontada.com
aimless in this world

avatar


: 868
: 27
: 24/02/2008

: : Le Bijou amazigh    5 2008 - 15:53


mzyan lita3oma lfa2ida
    
 
Le Bijou amazigh
    
1 1
 
-
»  Nidal/Amazigh
»  "jean amazigh"

:
 ::   ::   ::  -