3308
 
         

 | 
 

 Des examens blancs en franais! Exercez-vous!

         
Chamsse Kamar
modratrice



: 121
: 18
: , La littrature franaise et arabe
: L'criture et la lecture
: 03/05/2008

: Des examens blancs en franais! Exercez-vous!    10 2010 - 14:10

Acadmie Rgionale de Éducation et de la Formation Souss Massa Draa

EXAMEN BLANC N 1 DU BACCALAURÉAT SESSION : MAI 2010

Examen blanc 2010 avec corrig
Niveau : 1re Anne du cycle du Baccalaurat
Matire : FRANÇAIS


TEXTE DE BASE :

Un silence. Ils se regardent.
CRÉON : Pourquoi as-tu tent d'enterrer ton frre?
ANTIGONE : Je le devais.
CRÉON : Je l'avais interdit.
ANTIGONE, doucement. : Je le devais tout de mme. Ceux qu'on nenterre pas errent ternellement sans jamais trouver de repos. Si mon frre vivant tait rentr harass d'une longue chasse, je lui aurais enlev ses chaussures, je lui aurais fait manger, je lui aurais prpar son lit. Polynice aujourd'hui a achev sa chasse. Il rentre la maison o mon pre et ma mre, et Etocle aussi, l'attendent. Il a droit au repos.
CRÉON : C'tait un rvolt et un tratre, tu le savais.
ANTIGONE C'tait mon frre.
CRÉON : Tu avais entendu proclamer l'dit aux carrefours, tu avais lu l'affiche sur tous les murs de la ville ?
ANTIGONE : Oui.
CREON : Tu savais le sort qui y tait promis celui, quel qu'il soit, qui oserait lui rendre les honneurs funbres ?
ANTIGONE : Oui, je le savais.
CREON : Tu as peut-tre cru que d'tre la fille d'dipe, la fille de l'orgueil d'dipe, c'tait assez pour tre au-dessus de la loi.
ANTIGONE : Non. Je n'ai pas cru cela.
CRÉON : La loi est d'abord faite pour toi, Antigone, la loi est d'abord faite pour les filles des rois !
ANTIGONE : Si j'avais t une servante en train de faire sa vaisselle, quand j'ai entendu lire l'dit, j'aurais essuy l'eau grasse de mes bras et je serais sortie avec mon tablier pour aller enterrer mon frre.
CRÉON : Ce n'est pas vrai. Si tu avais t une servante, tu n'aurais pas dout que tu allais mourir et tu serais reste pleurer ton frre chez toi. Seulement tu as pens que tu tais de race royale, ma nice et la fiance de mon fils, et que, quoi qu'il arrive, je n'oserais pas te faire mourir.
ANTIGONE : Vous vous trompez. Jtais certaine que vous me feriez mourir au contraire.


I-COMPRÉHENSION :(10 points)


1- Identifiez le texte en remplissant le tableau suivant : 1/4pt4
Titre de luvre Auteur Sicle Date de publication


2- a- A quel genre appartient le texte ? 1/2pt b- Justifiez votre rponse partir du texte. 1/2pt


3- Situez le texte par rapport luvre. 1pt


4- Relevez et prsentez les deux personnages du texte de la manire suivante : a-Le premier personnage :/.. 1/4pt2
b- Le deuxime personnage :/ 1/4pt2


5- Que reproche Cron Antigone ? Recopiez la bonne rponse. 1/2pt2
Justifiez-la partir du texte :

a- Antigone est sortie sans la permission de Cron.
b- Antigone tait une servante.
c- Antigone a dfi la loi de Cron en voulant enterrer son frre.


6- a- Pourquoi Antigone doit-elle enterrer Polynice ? 1/2pt
b- Pourquoi Cron refuse-t-il denterrer Polynice ? 1/2pt

Rpondez partir du texte.


7- Quel caractre dAntigone se dgage du texte ? Justifiez votre rponse 1pt+1/2pt


8- Relevez deux mots relatifs aux champs lexicaux de la mort et de la justice 1/4pt4

La mort La justice
1.2 12.


9 - Daprs votre lecture de la pice, quelle est lorigine du conflit entre Antigone et Cron? 1.5pt




II - PRODUCTION ÉCRITE (10 points)

Sujet : Certains parents pensent quil ne faut pas donner une grande libert aux jeunes.


Rdigez un texte dans lequel vous exprimez votre point de vue sur cette ide en lappuyant par des arguments.


Lors de correction, on tiendra compte des lments suivants :

- La conformit au sujet.
- La prsentation du texte et cohrence.
- La richesse et loriginalit des ides.
- La qualit et la correction de la langue.


.....................
ÉLÉMENTS DE RÉPONSE



I-COMPRÉHENSION :(10 points)


1- Identifiez le texte en remplissant le tableau suivant : 1/4pt4
Titre de luvre Auteur Sicle Date de publication
Antigone Jean Anouilh 20 1942 ou 1944


2- a/ Pice de thtre / Tragdie moderne 1/2pt
b/ Dialogue / la didascalie / Noms des personnages 1/2pt


3- Situation : Antigone a essay denterrer Polynice et elle sest faite arrte par les gardes.
Emmene Cron, il linterroge sur son acte. (Accepter toute rponse pertinente) 1pt


4- Relever et prsenter les personnages :
a/ Cron : roi de Thbes / Oncle dAntigone. 1/4pt2
b/ Antigone : Fille ddipe / Princesse de Thbes / Sur dIsmne.. 1/4pt2


5- c- Antigone a dfi la loi de Cron en voulant enterrer son frre. Justification :
Pourquoi as-tu tent d'enterrer ton frre? / Je l'avais interdit. 1/2pt2


6- a/ Cest son devoir de sur (je le devais) 1/2pt
b/ Il considre Polynice comme un tratre, un rvolt (C'tait un rvolt et un tratre) 1/2pt


7- Dtermine / Orgueilleuse 1pt
La fille de lorgueil ddipe / tre au dessus de la loi 1/2pt
(Acceptez toute bonne rponse)


8- Je relve deux mots relatifs aux champs lexicaux de la mort et de la justice 1/4pt4

La mort: 1. enterrer 2. funbres

La justice: 1. Ldit 2. La loi

9- Lorigine du conflit : Aprs la mort dEtocle et de Polynice, Cron devient roi de Thbes. Il donne son ordre denterrer Etocle, de laisser le cadavre de Polynice pourrir sous le soleil et menace de punir de mort quiconque violera sa loi. Antigone soppose cet ordre : elle tente denterrer son frre et entre en conflit avec Cron 1.5pt



II - PRODUCTION ÉCRITE (10 points)


Sujet : Certains parents pensent quil ne faut pas donner une grande libert aux jeunes.
Rdigez un texte dans lequel vous exprimez votre point de vue sur cette ide en lappuyant par des arguments.

Lors de correction, on tiendra compte des lments suivants de manire viter le recours injustifi lapprciation Hors-Sujet

- La conformit au sujet. (2pts)
- La prsentation du texte et cohrence. (3pts)
- La richesse et loriginalit des ides. (3pts)
- La qualit et la correction de la langue. (2pts)

...................................................

****************************
Examen Blanc N 2 Acadmie de knitra(Chrarda Bni Hssein)
Rgion Chrarda Bni Hssen

Examen Blanc Normal

Texte:



Cron, la secoue soudain hors de lui.

Mais, bon Dieu ! Essaie de comprendre une minute, toi aussi, petite idiote ! Jai bien essay de comprendre, moi. Il faut pourtant quil y en ait qui mnent la barque. Cela prend leau de toutes parts, cest plein de crimes, de btise, de misreEt le gouvernail est l qui ballote. Lquipage ne veut plus rien faire, il ne pense qu piller la cale et les officiers sont dj en train de se construire un petit radeau confortable, rien que pour eux, avec toute la provision deau douce pour tirer leurs os de l. Et le mt craque , et le vent siffle , et les voiles vont se dchirer, et toutes ces brutes vont crever toutes ensemble, parce quelles ne pensent qu leur peau , leur prcieuse peau et leurs petites affaires. Crois-tu , alors, quon a le temps de faire le raffin, de savoir sil faut dire oui ou non , de se demander sil ne faudra pas payer trop cher un jour et si on pourra encore tre un homme aprs ? On prend le bout de bois, on redresse devant la montagne deau, on gueule un ordre et on tire dans le tas, sur le premier qui savance. Dans le tas ! Cela na pas de nom. Cest comme la vague qui vient de sabattre sur le pont devant vous ; le vent qui vous gifle, et la chose qui tombe dans le groupe na pas de nom. Ctait peut tre celui qui tavait donn du feu en souriant la veille. Il na pas de nom. Et toi non plus, tu nas plus de nom, cramponn la barre. Il nya plus que le bateau qui ait un nom et la tempte. Est-ce que tu comprends, cela ?

Antigone, secoue la tte.

Je ne veux pas comprendre. Cest bon pour vous. Moi je suis l pour autre chose que pour comprendre. Je suis l pour vous dire non et pour Mourir.



I- Étude de texte : (10 points)


1) Retrouvez travers ce tableau en dsordre la biographie de lauteur de ce texte : (1pt)

Ahmed Sfrioui 1802-1885 Le bal des voleurs/ Hermin
Victor Hugo 1910-1987 Le chapelet dambre/ le jardin des sacrilges
Jean Anouilh 1915-2004 Notre Dame de Paris/ les misrables
Nom de lauteur:..................................................
Date de naissance et de dcs:....................................
Deux de ses uvres:...............................................



2)Ce passage est extrait dune (1pt)

A- Tragdie
B- Drame
C- Comdie

Cochez la bonne rponse


3) Situez le passage dans luvre.(1pt)


4)Quel est le sentiment de Cron et par quel procd thtral est-il exprim? (1pt)


5)Cron cherche maintenir lordre, relevez du texte ce qui le montre. (1pt)


6)Quelle est la raction dAntigone face aux arguments de Cron.(1pt)


7)A qui Cron fait-il allusion quand il parle de brutes.(1pt)


8)Relevez quatre mots qui renvoient au champ lexical du bateau.(1pt)


9)Identifiez les figures de style dans les phrases suivantes. (1pt)
a- Le vent qui gifle b- Cest plein de crimes, de btise, de misre


10) Transformez la phrase suivante au discours indirect.Utilisez un verbe introducteur au pass.

Antigone : Je ne veux pas comprendre



II- Production crite : 10points

Sujet : Pensez-vous que les parents ont toujours le droit dintervenir dans les choix de leurs enfants (carrire, amis, habits, gots)


Le corrig


1)Retrouvez travers ce tableau en dsordre la biographie de lauteur de ce texte :


Lauteur : Jean Anouilh

La date de naissance et de dcs : 1910/1987

Deux de ses uvres : Le bal des voleurs et Hermine.


2)ce passage est extrait dune: A- tragdie.



3)Situation : Cette scne fait partie du nud. Cron tente toujours de dissuader Antigone denterrer le cadavre de son frre.



4)Le sentiment de Cron : La colre.

Le procd thtral : Lemploi dune didascalie ou indication scnique.



5) Cron cherche maintenir lordre : Il faut pourtant quil y en ait qui mnent la barque. / On prend le bout de bois on redresse devant la montagne deau, on gueule un ordre et on tire,dans le tas, sur le premier qui savance.



6)La raction dAntigone : Elle tient son projet, elle ne change pas davis, elle refuse tous les arguments de Cron et se dit tre prte mourir.



7)Cron fait allusion au peuple, aux gens de Thbes.



8)Le champ lexical du bateau : lquipage / la cale / le mat / Les voiles.



9)A : Le vent qui vous gifle... : Une personnification. B : Cest plein de crimes, de btise, de misre.. : Une numration



10) Le discours indirect : Antigone a rpondu quelle ne voulait pas comprendre.




..................................................


************************************
Examen blanc N 3 dlgation de Bni Mellal

Examen blanc



Texte :

LA NOURRICE : Do viens-tu?
ANTIGONE : De me promener, nourrice. Ctait beau. Tout tait gris. Maintenant, tu ne peux pas savoir, tout est dj rose, jaune, vert. Cest devenu une carte postale. Il faut te lever plus tt, nourrice, si tu veux voir un monde sans couleurs.
Elle va passer
LA NOURRICE : Je me lve quand il fait encore noir, je vais ta chambre pour voir si tu ne tes pas dcouverte en dormant et je ne te trouve plus dans ton lit!
ANTIGONE : Le jardin dormait encore. Je lai surpris, nourrice. Je lai vu sans quil sen doute. Cest beau, un jardin qui ne pense pas encore aux hommes.
LA NOURRICE : Tu es sortie. Jai t la porte du fond, tu lavais laisse entrebille.
ANTIGONE : Dans les champs, ctait tout mouill, et cela attendait. Tout attendait. Je faisais un bruit norme toute seule sur la route et j'tais gne, parce que je savais bien que ce n'tait pas moi qu'on attendait. Alors, j'ai enlev mes sandales et je me suis glisse dans la campagne sans quelle sen aperoive.
LA NOURRICE : Il va falloir te laver les pieds avant de te remettre au lit.
ANTIGONE : Je ne me recoucherai pas ce matin.
LA NOURRICE : A quatre heures! Il ntait pas quatre heures! Je me lve pour voir si elle ntait pas dcouverte. Je trouve son lit froid et personne dedans.
ANTIGONE : Tu crois que si on se levait comme a tous les matins, ce serait tous les matins, aussi beau, nourrice, d'tre la premire fille dehors?
LA NOURRICE : La nuit! C'tait la nuit! Et tu veux me faire croire que tu as t te promener, menteuse! D'o viens-tu?
ANTIGONE, a un trange sourire. C'est vrai, c'tait encore la nuit. Et il n'y avait que moi dans toute la campagne penser que ctait le matin. Cest merveilleux, nourrice. Jai cru au jour la premire, aujourd'hui.
LA NOURRICE : Fais la folle! Fais la folle! Je la connais, la chanson. J'ai t fille avant toi. Et pas commode non plus, mais tte dure comme toi, non. Do viens-tu, mauvaise?
Antigone, soudain grave : Non. Pas mauvaise.
LA NOURRICE : Tu avais un rendez-vous, hein? Dis non, peut-tre.
Antigone, doucement : Oui. J'avais un rendez-vous.
LA NOURRICE : Tu as un amoureux?
ANTIGONE, trangement, aprs un silence : Oui, nourrice, oui, le pauvre. Jai un amoureux.
LA NOURRICE, clate : Ah! Cest du joli! Cest du propre! Toi, la fille d'un roi! Donnez-vous du mal; donnez-vous du mal pour les lever! Elles sont toutes les mmes! Tu n'tais pourtant pas comme les autres, toi, tattifer toujours devant la glace, te mettre du rouge aux lvres, chercher ce quon te remarque. Combien de fois je me suis dit: Mon Dieu, cette petite, elle n'est pas assez coquette! Toujours avec la mme robe, et mal peigne. Les garons ne verront quIsmne avec ses bouclettes et ses rubans et ils me la laisseront sur les bras. H bien, tu vois, tu tais comme ta sur, et pire encore, hypocrite! Qui est-ce? Un voyou, hein, peut-tre? Un garon que tu ne peux pas dire ta famille: Voil, cest lui que j'aime, je veux l'pouser. Cest a, hein, cest a? Rponds donc, fanfaronne!
ANTIGONE, a encore un sourire imperceptible. : Oui, nourrice.
LA NOURRICE : Et elle dit oui! Misricorde! Je lai eue toute gamine; jai promis sa pauvre mre que j'en ferais une honnte fille, et voil! Mais a ne va pas se passer comme a, ma petite. Je ne suis que ta nourrice, et tu me traites comme une vieille bte; bon! Mais ton oncle, ton oncle Cron saura. je te le promets!
ANTIGONE, soudain un peu lasse : Oui, nourrice, mon oncle Cron saura. Laisse-moi, maintenant.
La nourrice voque ensuite les reproches que ne manquerait pas de lui faire Jocaste, qui lui avait confi Antigone avant sa mort.
ANTIGONE : Non, nourrice. Ne pleure plus. Tu pourras regarder maman bien en face, quand tu iras la retrouver. Et elle te dira: Bonjour, nounou, merci pour la petite Antigone. Tu as bien pris soin delle. Elle sait pourquoi je suis sorti ce matin.
LA NOURRICE : Tu nas pas d'amoureux?
ANTIGONE : Non, nounou.
LA NOURRICE : Tu te moques de moi, alors? Tu vois, je suis trop vieille. Tu tais ma prfre, malgr ton sale caractre. Ta sur tait plus douce, mais je croyais que ctait toi qui m'aimais. Si tu maimais, tu m'aurais dit la vrit. Pourquoi ton lit tait-il froid quand je suis venu te border?
ANTIGONE : Ne pleure plus, s'il te plat, nounou. (Elle l'embrasse) Allons, ma vieille bonne pomme rouge. Tu sais quand je te frottais pour que tu brilles? Ma vieille pomme toute ride. Ne laisse pas couler tes larmes dans toutes les petites rigoles, pour des btises comme cela pour rien. Je suis pure, je nai pas dautre amoureux quHmon, mon fianc, je te le jure. Je peux mme te jurer, si tu veux, que je naurai jamais dautre amoureux... Garde tes larmes, garde tes larmes; tu en auras peut-tre besoin encore, nounou. Quand tu pleures comme cela, je redeviens petite... Et il ne faut pas que je sois petite ce matin.
Entre Ismne



I- COMPRÉHENSION (10 POINTS)


1. Compltez le tableau suivant (1pt) :

Titre de luvre:...................................................

Auteur:.............................................................

Sicle:.............................................................

Genre:..............................................................

2. Situez le passage dans luvre.(1pt)


3. Donnez deux indices du rapprochement des deux personnages.(1pt)

4. Dans la rplique dAntigone : Le jardin dormait encore. Je lai surpris, nourrice. Je lai vu sans quil sen doute. Cest beau, un jardin qui ne pense pas encore aux hommes

a. De quelle figure de style sagit-il ? (0.5pt)

b. Quel est le ton dominant ? (0.5pt)

5. Quel sentiment exprime Antigone quand elle dit : Jai cru au jour la premire, aujourd'hui (1pt)

a. Le regret ;

b. Langoisse ;

c. La fiert.

Recopiez la bonne rponse.


6. Dans les rpliques de la nourrice, relevez :

a. Une antiphrase ;(0.5pt)

b. Une expression de concession.(0.5pt)


7. Dans la dernire rplique dAntigone, quelle mtaphore montre laffection que ressent lhrone lgard de sa nourrice ? (1pt)

8. Accuse par la nourrice davoir un amoureux, Antigone accepte car :

a. Elle en a vraiment un ;

b. Elle esquive la question de sa nourrice ;

c. Elle rve davoir un.

Recopiez la bonne rponse.(1pt)


9. a. Quelle didascalie souligne la calme dAntigone ? (0.5pt)

b. Laquelle montre plutt la colre de la nourrice ?(0.5pt)


10. La nourrice juge dfavorablement Antigone. Relevez deux modalits dprciatives dans ses rpliques.(1pt)




II- PRODUCTION ÉCRITE (10 points)


Traitez au choix lun des deux sujets :


Sujet 1 :

Antigone cache une vrit sa nourrice.
Avez-vous t oblig, un jour, de taire une vrit ou de mentir un proche ? Racontez dans quelles circonstances vous avez agi ainsi tout en exprimant vos sentiments



Sujet 2 :

Pour certains, Antigone est le symbole du sacrifice et de la rsistance. Pour dautres, elle nest quune fille aveugle par son gosme hroque.
Lequel de ces deux avis partagez-vous ? Dfendez votre opinion en vous basant sur votre lecture de luvre.



N.B. Lors de la correction, on prendra en considration :
- le respect de la consigne ;
- la cohrence de lcrit ;
- la correction de la langue ;
- la prsentation de la copie.


..........................................................



Correction :



I-Comprhension (10 points) :



1. Le tableau :

Titre de luvre: Antigone

Auteur: Antigone

Sicle: XXme

Genre: Tragdie moderne



2. Situation du passage : Il sagit de la premire scne de la pice. Antigone est alle, trs tt le matin, couvrir le corps de son frre Polynice. A son retour, elle rencontre la nourrice qui linterroge sur cette sortie matinale.



3. Les signes du rapprochement et de lintimit des deux personnages
- le tutoiement → LA NOURRICE : Do viens-tu?
- le langage familier (employ amis ou personnes qui se connaissent bien) → comme a , je la connais, la chanson
- les sujets de la conversation : Tu as un amoureux?
- Etc.



4. a. La figure de style : la personnification. b. le registre lyrique → les sentiments / la forte prsence de la nature.



5. Le sentiment exprim : la fiert.



6. a. Une antiphrase : Ah! Cest du joli! b. Une expression de concession : Tu n'tais pourtant pas comme les autres


7. La mtaphore : Allons, ma vieille bonne pomme rouge


8. a. Elle en a vraiment un.


9. a. doucement b. clate


10. mauvaise / fanfaronne / hypocrite



II Production crite (10 points) :




Acadmie Rgionale d'Éducation et de Formation - Rgion Mekns-Tafilalet. Dlgation de Mekns.

TEXTE:

CRÉON: "[ ] Tu l'apprendras toi aussi, trop tard, la vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue vos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main, un banc pour se reposer le soir devant sa maison. Tu vas me mpriser encore, mais de dcouvrir cela, tu verras, c'est la consolation drisoire de vieillir : la vie, ce n'est peut-tre tout de mme que le bonheur !" ANTIGONE, murmure, le regard perdu. "Le bonheur..." CREON, a un peu honte soudain. "Un pauvre mot, hein ?" ANTIGONE, doucement: "Quel sera-t-il, mon bonheur ? Quelle femme heureuse deviendra-t-elle, la petite Antigone ? Quelles pauvrets faudra-t-il qu'elle fasse elle aussi, jour par jour, pour arracher avec ses dents son petit lambeau de bonheur ? Dites, qui devra-t-elle mentir, qui sourire, qui se vendre ? Qui devra-t-elle laisser mourir en dtournant le regard ?" CREON, hausse les paules. "Tu es folle, tais-toi." ANTIGONE: " Non, je ne me tairai pas ! Je veux savoir comment je m'y prendrai, moi aussi, pour tre heureuse. Tout de suite, puisque c'est tout de suite qu'il faut choisir. Vous dites que c'est si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." CRÉON: "Tu aimes Hmon?" ANTIGONE: "Oui, j'aime Hmon. J'aime un Hmon dur et jeune ; un Hmon exigeant et fidle, comme moi. Mais si votre vie, votre bonheur doivent passer sur lui avec leur usure, si Hmon ne doit plus plir quand je plis, s'il ne doit plus me croire morte quand je suis en retard de cinq minutes, s'il ne doit plus se sentir seul au monde et me dtester quand je ris sans qu'il sache pourquoi, s'il doit devenir prs de moi le monsieur Hmon, s'il doit apprendre dire oui , lui aussi, alors je n'aime plus Hmon !" CRÉON: "Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais-toi." ANTIGONE: " Si, je sais ce que je dis mais c'est vous qui ne m'entendez plus. Je vous parle de trop loin maintenant, d'un royaume o vous ne pouvez plus entrer avec vos rides, votre sagesse, votre ventre. (Elle rit.) Ah! je ris, Cron, je ris parce que je te vois quinze ans, tout d'un coup ! C'est le mme air d'impuissance et de croire qu'on peut tout. La vie t'a seulement ajout tous ces petits plis sur le visage et cette graisse autour de toi." CRÉON, la secoue. "Te tairas-tu, enfin ?" ANTIGONE: " Pourquoi veux-tu me faire taire ? Parce que tu sais que j'ai raison ? Tu crois que je ne lis pas dans tes yeux que tu le sais ? Tu sais que j'ai raison, mais tu ne l'avoueras jamais parce que tu es en train de dfendre ton bonheur en ce moment comme un os." Extrait d' Antigone de Jean Anouilh, La Table ronde, 1946. Questions :
I. ÉTUDE DE TEXTE (10 PTS) :
Relisez et rpondez aux questions suivantes : 1. Jean Anouilh est un crivain et dramaturge franais. Quand et o est-il n ? (0,25 pt x2). Citez une uvre de cet crivain autre qu' Antigone (0,5 pt). Quand et o est-il mort ? (0,25 pt x2).
Pour rpondre, vous pouvez choisir parmi les informations suivantes : 1942, 1910,1944, 1987, Lyon, Bordeaux, Rouen, Lausanne, Les Contemplations , Le Mythe de Sisyphe , Le Voyageur sans bagage , La Machine Infernale .

2. Situez brivement ce passage dans l'oeuvre (0,5 pt).

3. Relevez une figure de style employe par Cron dans le passage suivant : la vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue vos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main, un banc pour se reposer le soir devant sa maison. [ ] la vie, ce n'est peut-tre tout de mme que le bonheur ! (0,5 pt). Quel genre de bonheur Cron voque-t-il ici ? (0,5 pt).

4. Dans le passage Quelles pauvrets faudra-t-il qu'elle fasse elle aussi, jour par jour, pour arracher avec ses dents son petit lambeau de bonheur ? . - Faites apparatre le sens courant du mot pauvret dans une phrase. (0,5 pt). - Quel sens le mot pauvrets prend-il dans la bouche d'Antigone ? (0,5 pt).

5.Dans le passage suivant : Dites, qui devra-t-elle mentir, qui sourire, qui se vendre ? Qui devra-t-elle laisser mourir en dtournant le regard ? . - Quel type de phrases Antigone utilise-t-elle ? (0,5 pt). - Quelle ide veut-elle exprimer en employant ces phrases ? (0,5 pt).

6. Donnez un trait de caractre du personnage d'Antigone dans le texte (0,5 pt). Comment trouvez-vous le caractre de Cron ? (0,5 pt).

7. tais-toi. / Tais-toi. / Te tairas-tu, enfin ? . Dans l'extrait tudi, Cron utilise, trois fois, le mme verbe. - Exprime-t-il le mme sentiment les trois fois ? (0,5 pt). Justifiez votre rponse (0,5 pt).

8. Relevez une figure de style dans le passage suivant : Tu sais que j'ai raison, mais tu ne l'avoueras jamais parce que tu es en train de dfendre ton bonheur en ce moment comme un os. (0,5 pt). - Quelle ide cette figure de style met-elle en valeur ? (0,5 pt).

9. Partagez-vous le point de vue de Cron sur le bonheur ? Justifiez votre avis. (0,5 pt)+ (0,5 pt).

10. D'aprs votre lecture de l'uvre, pensez-vous que l'extrait tudi est un passage important dans l'volution du personnage d'Antigone ? Pourquoi ? (0,5 pt) + (0,5 pt).



II. PRODUCTION ÉCRITE (10 PTS) :
À la manire d'Antigone, votre ami (e) ne communique pas avec ses parents ; il refuse de suivre leurs conseils.
Approuvez-vous son comportement ? Concevez-vous la relation entre les parents et les enfants de cette manire ?
- Rdigez un texte dans lequel vous dvelopperez votre point de vue sur le sujet.

N.B : Lors de la correction de la production crite, il sera tenu compte des lments suivants : Prsentation de la copie : 2 pts ; Respect de la consigne : 3 pts ; Cohrence de l'argumentation : 3 pts ; Correction de la langue : 3 pts. Examen blanc



.................................................. ******************************
Examen blanc N 5

Texte:
On apporta dans le prau un large baquet. les gardes-chiourmes rompirent la danse des forats coups de bton, et les conduisirent ce baquet dans lequel on voyait nager je ne sais quelles herbes dans je ne sais seul liquide fumant et sale.Ils mangrent. Puis, ayant mang, ils jetrent sur le pav ce qui restait de leur soupe et de leur pain bis, et se remirent danser et chanter. Il parat qu'on leur laisse cette libert le jour du ferrage et le nuit qui le suit. J'observais ce spectacle avec un curiosit si avide, si palpitante, si attentive que je m'tais oubli moi-mme. Un profond sentiment de piti me remuait jusqu'au entrailles, et leurs rires me faisaient pleurer. Tout coup, travers la rverie profonde o j'tais tomb, je vis la ronde hurlante s'arrter et se taire. Puis tous les yeux se tournrent vers la fentre que j'occupais: - Le condamn! Le condamn! Crirent-ils tous en me montrant du doigt ; et les explosions de joie redoublrent. Je restai ptrifi. J'ignore d'o ils me connaissaient et comment ils m'avaient reconnu. -Bonjour! Bonsoir! Me crirent-ils avec leur ricanement atroce. Un des plus jeunes, condamn aux galres perptuelles, face luisante et plombe, me regarda dun air d'envie en disant: - Il est heureux! Il sera rogn ! Adieu, camarade Je ne puis dire ce qui se passait en moi. J'tais leur camarade en effet. La Grve est sur de Toulon. J'tais mme plac plus bas qu'eux: ils me faisaient honneur. Je frissonnai.


I- Comprhension :

1- Lisez attentivement le texte , recopiez le tableau sur votre copie et compltez-le: (0.25*4) Titre de l'uvre:.................................................... Auteur:.............................................................. Genre littraire de l'uvre:........................................ Deux uvres du mme auteur:.........................................

2-Le narrateur qui tait spectateur est devenu l'objet du spectacle.Relevez une phrase qui indique ce changement. ( 1 Point)

3-Situez le passage ci dessus dans l'uvre. (1Point)

4- Quel vnement est voqu dans ce passage ?

5 - Identifiez les personnages et le cadre spatio-temporel du rcit. (0.25*4)

6 - Quel sentiment le comportement des forats dclenche-t-il chez le narrateur ?

7- Relevez deux lments du texte appartenant au champ lexical de ce -sentiment.

8- Quelle est la figure de style contenu dans le phrase suivante : "Le Grve est sur de Toulon" ?

9- Que rvle-t-elle sur l'tat psychologique du condamn? (0.5*2)

10-Quelle est la vise de ce texte?

11- Indiquez le type de focalisation et la tonalit adopte au service de ce sentiment ?

II- Production crite:

Sujet: "Films, jeux vidos sur internet, images de guerres la tlvision..., tous ces programmes incitent les jeunes la violence", disent certains. Êtes-vous pour ou contre cette affirmation? Exprimez votre point de vue en l'appuyant d'arguments tirs de la vie quotidienne.

N.B: Critres de ralisation retenus:
1/Respect de la situation d'criture propose (crit argumentatif ici ) (3 Points)
2/ Enchanement et organisation des ides / articulations logiques ( 2Points )
3/ Lexique prcis et diversifi (1.5 Points )
4/ Organisation de la phrase complexe ( 2 Points )
5/ Morphologie / ponctuation : genre, nombre, marque verbale, orthographe (1.5 Points )
    
 
Des examens blancs en franais! Exercez-vous!
          
1 1
 
-
» franais LMD ..l'universit de djelfa
» La plus grande bibliothque des livres Franais
» La littrature maghrbine
» alghaz 3la hsab 3a9lak
» Abrviations Commerciales

:
 ::   ::  -